preloader

Mehedi Hasan

Hi, My name is Mehedi Hasan Nahid, I am a web developer.

Follow Us On

Get Daily Update

Le Mot du Président

L’intégralité du discours du Président de la Transition, Chef de l’État, Chef suprême des armées Colonel Mamadi Doumbouya à l’occasion de la célébration ce mardi 08 mars 2022 de la journée internationale des Droits des femmes.

•Messieurs les Présidents des
Institutions Républicaines,
•Monsieur le Premier Ministre,
•Monsieur le Président du CNT,
•Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,
•Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique et Consulaire,
•Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions Internationales,
•Monsieur le Chef d’État-Major Général des Armées,
•Messieurs les Chefs d’état-major Particuliers,
•Monsieur le Haut-commandant de la Gendarmerie nationale,
•Madame le Gouverneur de la Ville de Conakry,
•Chers invités,
•Mesdames et Messieurs,
•Braves femmes de Guinée,

En ce jour mémorable du 08 mars 2022, consacré à la célébration des Droits des Femmes à travers le monde, je tiens à exprimer toute ma satisfaction pour la mobilisation et la qualité de l’organisation de la présente cérémonie.
C’est également une opportunité que je mets à profit pour remercier solennellement les braves Femmes de Guinée pour le soutien unanime et inconditionnel qu’elles ont apporté au Comité National de Rassemblement pour le Développement (CNRD), le 05 septembre 2021, point de départ d’une nouvelle ère pour notre pays.

A l’entame de mes propos, permettez-moi de prendre un peu de votre attention pour une minute de silence à la mémoire de toutes les femmes de Guinée tombées pour la cause de notre patrie.
Je vous en remercie.

•Mesdames et Messieurs,
•Braves femmes de Guinée,

Le nouveau chantier ouvert par le CNRD pour le Peuple de Guinée qui tient compte de ces préoccupations est certes complexe, mais je reste convaincu qu’unis derrière les mêmes idéaux de justice sociale, de paix et de progrès, nous atteindrons nos objectifs.

Aussi et surtout, j’ai écouté avec beaucoup d’attention et d’intérêt les préoccupations formulées par votre porte-parole en la personne de Madame le Ministre de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables. Je tiens à vous rassurer que le Gouvernement inscrira ces préoccupations dans ses priorités au cours de la Transition, car j’ai grande conscience que les femmes qui constituent la majorité de notre population contribuent efficacement à notre œuvre commune de consolidation de la paix et de l’unité nationale. Ce rôle hautement social qui est le vôtre, doit être compris et sauvegardé par tous nos compatriotes.
D’ores et déjà, à la suite et en attendant d’autres initiatives et actions aussi importantes les unes que les autres, j’ai instruit au Premier ministre de prendre toutes mesures diligentes pour donner effet à l’octroi à trois cent (300) groupements de femmes, de subventions non remboursables.

Notre pays, à l’instar des autres, célèbre la femme en ce jour très historique du 08 Mars.

Mon épouse, ma fille et moi, voulons profiter de cette occasion pour vous souhaiter individuellement et collectivement bonne fête.

A travers le temps, nombreux sont les sacrifices que vous les femmes avez consentis pour parvenir à ce niveau d’émancipation et de droit.

Nous voulons saluer la mémoire et le courage de vos devancières. Aussi, nous avons une pensée pour toutes et celles des campagnes, des villages et des parties très reculées du pays qui donnent de leur sang et de leur sueur pour nourrir, éduquer et participer à la vie socio-économique de notre pays.

Nous avons aussi une pensée pieuse pour les nombreuses anonymes qui par leur travail quotidien participent à faire bouger les lignes.

Nous avons une grande pensée pour les femmes qui ont embrassé le métier des armes. Je fais une mention spéciale à celles qui sont présentement en opération à travers le monde.

Je n’oublie pas également les épouses de nos vaillants soldats qui contribuent à l’équilibre de notre cher pays.

Je parlais tantôt des sacrifices déjà faits, mais il y en a bien d’autres à faire.

– La femme ne doit plus être marginalisée à cause de sa féminité,
La femme ne doit pas être battue,
La femme ne doit pas être violée,
La femme ne doit pas être mutilée,
– La femme, plus que quiconque, mérite l’éducation et le respect.

La femme est ce que nous avons de plus cher au fond de nous.
Bonne fête à toutes les femmes !
Vive la femme !

Je vous remercie.

Mamadi Doumbouya

Contacts

Tél : + 224 625 882 882 / 622 688 686
E-mail : contact@faaeff.gov.gn

Siège : 2ème étage Immeuble Diacirfo au siège du Ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables à Landreah, Commune de Dixinn – BP 527 Conakry

logo-faeff